Témoignages

Voici quelques témoignages inspirants de personnes qui ont bien voulu décrire leur expérience à titre de bénévole. Surveillez ce babillard, d’autres témoignages y seront.


solange1M’entourer de gens

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé socialiser. Grâce à mon implication à Sourire sans Fin, j’ai découvert l’immense joie d’aider les autres et, depuis, je m’implique également auprès des personnes aînées en leur tenant compagnie, en effectuant des commissions, etc. Mon salaire, c’est de voir les étoiles dans leurs yeux.

De plus, j’effectue du travail à la Boutique du Bambin. Je trie et je place des vêtements avec les autres bénévoles et le personnel de la boutique. Tous ces gens sont devenus pour moi des amis et, en quelque sorte, une deuxième grande famille.
Solange Raymond

La prochaine génération

camille1Ma mère s’implique beaucoup à Sourire sans Fin et m’y intégrer fût simple. J’ai commencé par la participation à la parade de mode de la Boutique du Bambin qui se tient tous les ans en été. C’est amusant de parader avec des vêtements! Par la suite, j’ai découvert que la boutique avait besoin pour des petits travaux comme de vérifier que les jouets fonctionnent ou d’habiller des poupées. Parfois, au lieu de rester à la maison, je vais travailler à la boutique. Bref, ça me permet de m’occuper, de faire une action constructive dans ma journée et d’aider.
Camille Robitaille

 


isaDéveloppement de ses compétences
Faire du bénévolat, c’est une belle occasion de développer ses compétences. C’est d’ailleurs en faisant du bénévolat que j’ai amélioré mon apprentissage de l’anglais. Je m’occupe en grande partie de vérifier les cassettes des films pour les enfants vendues à la Boutique du Bambin, et plusieurs sont en anglais. L’écoute des films peut correspondre jusqu’à 30 heures par mois. Mon engagement à la Boutique du Bambin me fait plaisir sachant que mon travail rend des enfants heureux et surtout d’avoir la chance de connaître des gens chaleureux et souriants.
Isabelle Laflamme

 

Un engagement remarqué

claireMon engagement à Sourire sans Fin a été pour moi une expérience très lucrative. J’apprécie beaucoup l’autonomie de mon implication. Une journée, je travaille à la boutique, un autre, je décore la salle, le jeudi, je fais parfois le déjeuner au Partage et durant les événements, je revêts le costume de la mascotte Bouffe-Tout. Depuis 14 ans que je suis bénévole à Sourire sans Fin et je me sens utile et écoutée. Nous travaillons beaucoup tout en ayant du plaisir.
Claire Lachance

 


christi3Bénévole de l’année 2011-2012
Depuis son arrivée dans l’équipe de la Popote roulante, Christine a usé de son excellent leadership pour motiver les troupes. Son efficacité et sa débrouillardise furent remarquées L’engagement et le temps que Christine a consacrés a contribué grandement à la réussite du party de Noël de la Popote roulante. Ces qualités et ces valeurs humaines représentent entièrement Christine et font d’elle une bénévole exceptionnelle. Félicitations!
Christine Toupin

roger

 

 

Aider tout en se mettant en forme
Depuis quelques années, je suis bénévole à Sourire sans Fin à titre de chauffeur et d’homme à tout faire. Remplir cette fonction me permet d’être en contact avec le milieu et d’apporter ma modeste contribution à l’atteinte des objectifs de Sourire sans Fin. C’est également un moyen de tester mes capacités pour le travail physique et de rester actif. On me surnomme Mini-Ron car je prends la relève durant son absence. De plus, je tiens à vous préciser que j’en suis une version améliorée. Ah Ah Ah Ah Ah Ah Ah!!!
Roger Ménard

 


lucieUn atout sur le plan professionnel
Avec Sourire sans Fin, j’ai découvert une façon positive et concrète d’aider les personnes de mon milieu. Faire du bénévolat, c’est aussi une belle occasion de développer diverses compétences et de se découvrir des aptitudes. Cela peut éventuellement devenir un atout important sur le plan professionnel. J’ai occupé mon temps à titre de réceptionniste à Sourire sans Fin. J’accomplis cette tâche avec beaucoup de plaisir et j’y gagne énormément.
Lucie Vallée