Un compte Facebook pour votre enfant ?

En théorie, Facebook est réservé aux personnes de plus de 13 ans. Pourtant, des enfants beaucoup plus jeunes se créent facilement des comptes. Ils n’ont qu’à mentir sur leur année de naissance lorsqu’ils remplissent le formulaire d’inscription. Ce phénomène est-il dangereux pour la sécurité de ces enfants ? Tout comme la navigation sur le Web, Facebook comporte aussi certains dangers.

D’abord, le contenu qui circule sur Facebook n’est bien souvent pas adapté aux jeunes publics en raison de son contenu inapproprié ou même troublant. L’intimidation fait aussi partie des risques liés à l’utilisation des médias sociaux. Certains amis sur ces réseaux ne sont pas toujours de véritables amis. Ces derniers peuvent parfois décider d’utiliser ces outils afin de mener une campagne d’intimidation sur un autre enfant. Des commentaires méchants ou diffamatoires, des photos compromettantes, un statut blessant sont tous des exemples de moyens que les intimidateurs utilisent sur le Web afin de nuire à leurs pairs. Et le pire c’est qu’ensuite il peut s’avérer être difficile de faire disparaître ces traces odieuses et entre-temps le mal est déjà fait. Sachez que les données enregistrées sur le réseau social  ne s’effacent pas du serveur de Facebook, et ce, pour une durée indéterminée. À quoi serviront-elles là est la question ? Comment pouvez nous être assurés qu’elles ne seront pas utilisées par des individus malveillants ? Nul ne le sait ! Même si l’intimidation a toujours existé, les médias sociaux donnent un nouveau moyen aux agresseurs d’agir en tout anonymat.

Ensuite, les paramètres de confidentialité du compte de votre enfant devraient être réglés de façon optimale pour éviter que ses informations et ses photos ne se retrouvent entre les mauvaises mains. Souvenez-vous que les regroupements de jeunes peuvent attirer des prédateurs et que certains adultes pourraient même se faire passer pour des jeunes afin d’infiltrer le cercle d’ami de votre enfant. De plus, la dernière version lancée par Facebook permet de visualiser toutes les actions de ses contacts. Ainsi, si votre enfant commente le statut d’un ami, il sera visible de tous les amis de cette personne, même s’il ne les connaît pas.

« Les paramètres de confidentialité peuvent être réglés facilement au moment d’ouvrir le compte ou à n’importe quel moment par la suite. Par ailleurs, il faut savoir que les paramètres par défaut proposés par Facebook ne sont pas optimaux. Ils permettent à tous les usagers du réseau d’avoir accès à des informations très personnelles sur votre jeune : son nom, son âge, ses publications et sa liste d’amis, entre autres choses ».

Votre enfant fait partie de la génération SMS. Ce sont ces jeunes qui écrivent en abréviation et dont les parents ne comprennent souvent rien aux messages qu’ils reçoivent de la part de leurs enfants. Le sentiment de liberté que l’on ressent en surfant sur le Web fait souvent en sorte que ces enfants laissent facilement tomber la qualité de leur langue française. Ces erreurs se retrouvent parfois  sur leurs copies scolaires, au grand désespoir des professeurs.

Certains parents ne sont pas d’accord avec le fait que leurs enfants aient un compte Facebook. Avant que votre enfant ait atteint l’âge de 13 ans, vous pouvez lui interdire l’accès au réseau en lui expliquant que son âge ne le permet pas. Insister sur le fait que vous ne voudriez pas encourager le mensonge et la malhonnêteté. Par contre, lorsqu’il sera en âge, il serait préférable de ne pas lui interdire cet accès. Rappelez-vous que Facebook répond a un besoin d’identification et d’affirmation typique des adolescents et que dans la plupart des cas, ces échanges se passent très bien.

Si toutefois vous choisissiez de permettre à votre enfant de s’ouvrir un compte, voici quelques conseils qui vous permettront de vous assurer qu’il utilise Facebook de façon sécuritaire :

Mettez votre enfant au courant des dangers possibles du Web. Dites-lui de faire attention aux photos qu’il ajoute à son profil ou aux statuts qu’il écrit sur son mur.

Faites promettre à votre jeune de n’ajouter que des personnes qu’il connaît personnellement à sa liste d’amis.

Mettez aussi votre enfant en garde contre les contenus explicites. Faites en sorte qu’il se sente à l’aise de venir vous parler s’il croise quelque chose sur le Web qui le rend inconfortable.

Limitez le temps que votre enfant passe devant l’ordinateur, afin d’éviter que Facebook ne devienne son seul intérêt.

Si votre enfant vous invite à rejoindre son groupe d’amis, acceptez, cela vous permettra de garder un oeil sur ses agissements.

Assurez-vous d’aider votre enfant à choisir ses paramètres de confidentialité. S’il ronchonne, expliquez-lui clairement les dangers liés à un profil Facebook trop public. Discutez chaque choix avec lui afin qu’il comprenne votre point de vue et ne se sente pas lésé.

Finalement, ayez toujours accès à son mot de passe. Avertissez-le qu’en tout temps vous pourriez décider d’aller visiter son profil et qu’au besoin vous pourriez exiger qu’il efface certains commentaires ou photos selon votre jugement.

http://www.canalvie.com/famille/education-et-comportement/articles-education-et-comportement/nos-enfants-sur-facebook-1.1012585