Sensibiliser les enfants à la différence

De nos jours, les enfants côtoient quotidiennement des gens différents. Que ce soit des élèves d’une classe d’adaptation, ou ceux intégrés en classe régulière, un voisin issu d’une minorité visible ou encore un couple homosexuel faisant partie de leur famille élargie toutes ses situations font partie du quotidien des enfants d’aujourd’hui.

Les médias, quant à eux, sont aussi une source incontestable de message faisant référence à la différence entre les individus. Minorité visible, immigration, homosexualité, transgenre, sont tous des thèmes fréquemment abordés par les divers médias.

Comme parent, nous sommes régulièrement confrontés à des situations qui nous permettent de parler de la différence avec nos enfants. Que ce soit un monsieur en chaise roulante à l’épicerie, une voisine qui a une sœur d’origine chinoise, un ami qui a deux mamans, l’arrivée de nouveaux voisins originaires d’Haïti, un groupe d’enfant autiste au camp de jour, un nouvel oncle musulman. Toutes ces situations, et plusieurs autres sont l’occasion rêvée pour vous de transmettre vos valeurs d’ouverture d’esprit et de tolérance à vos enfants. Vous aurez aussi la chance en étant confrontés à leurs perceptions et à celles des autres de développer leur capacité de jugement. Vos enfants feront ainsi l’apprentissage que la différence ne doit pas être tabou et que vous être ouverts à leurs questionnements.

Cependant, vous constaterez que ces questions ne sont pas toujours simples à répondre. Certains sujets peuvent même donner lieu à des débats où les divers points de vues pourraient se confronter. N’oubliez pas que les enfants voient la vie d’un œil différent du nôtre. Une réponse simple et adaptée à l’âge de votre enfant le satisfera surement. Vous pourriez même débuter l’échange en lui demandant : « Et toi, quand penses-tu ? » En plus de connaître sa véritable opinion, vous pourrez ainsi être plus en mesure d’évaluer où se situe sa compréhension.

Voici quelques idées et questions de réflexion qui alimenteront sans doute vos discussions avec vos enfants sur le sujet de la différence :

«    – Dans quel type de famille vivons-nous? Nucléaire, recomposée, adoptive,            homoparentale, monoparentale, etc. Connaissons-nous des familles différentes de la nôtre? Peut-on être bien dans sa famille peu importe le type dont il s’agit?

  – Peut-on réellement connaître quelqu’un en se basant uniquement sur la couleur de sa peau, sa religion, sa langue, son orientation sexuelle? Essayons d’aller au-delà des apparences et d’approfondir notre connaissance des gens en découvrant leurs forces, leurs difficultés, leurs talents, leur personnalité, leurs intérêts, etc.

  – Les personnes handicapées ou ayant des difficultés ont longtemps été perçues comme étant incapables de participer activement et positivement à la vie en société. Est-ce encore le cas? Et qu’en est-il des élèves en difficulté dans mon école? Est-ce que je peux être ami avec un élève qui fréquente une classe adaptée? A-t-il des forces et des talents mêmes s’il a de la difficulté à l’école?

  – La société véhicule encore des stéréotypes quant aux rôles sexuels malgré l’évolution des dernières décennies. Croyez-vous que certains jeux, activités et métiers sont plutôt faits pour les hommes et d’autres pour les femmes? Que pensez-vous des gens qui font des métiers non-traditionels? »

Et pour poursuivre la réflexion, voici quelques suggestions de vidéos ou d’animation abordant le thème de la différence :

Mon petit frère de la lune (5 minutes) : film d’animation réalisé par Frédéric Philibert ou le papa d’un enfant autiste donne la parole à sa grande sœur qui nous raconte comment vit son petit frère : http://www.mondealautre.fr/vient-de-paraitre-mon-petit-frere-de-la-lune-idactued-158.html

Un petit frère pas comme les autres (5 minutes) : dessin animé du livre écrit par Marie-Hélène Delval. C’est l’histoire de Doudou lapin, qui a une trisomie : http://www.youtube.com/watch?v=7qxjMZ_FMrg

Max entre ciel et terre (8 minutes)  : court métrage d’animation réalisé avec 37 enfants : Max n’est pas un petit garçon comme les autres. Il vit à l’envers, les pieds au plafond, attiré par le ciel. Pas facile dans ces conditions d’aller à l’école, de lire au tableau, de faire du sport et surtout d’être accepté par ses camarades de classe : https://www.youtube.com/watch?v=0bQLSOW0mpU

Les formes sont en forme (3,25 minutes) : petit film d’animation réalisé par des élèves accompagnés de Frédéric Philibert : http://www.mondealautre.fr/actions-culturelles/un-film-d-animation-realise-avec-frederic-philibert-a237.html

Sacrée Judith et le mur de la différence (7 minutes) : petit dessin animé : Judith ne peut pas parler et ne maîtrise pas tous les mouvements de son corps, mais elle souhaite dire bonjour, et entendre un bonjour en retour! : http://www.youtube.com/watch?v=40CAuAAY3Ps

 

Dessin animé qui explique la dysphasie : http://www.apead.be/fr/

 

Valérie Brousseau-Dubé, diplômée au baccalauréat en sexologie

Coordonnatrice en prévention Famille/Enfance/Jeunesse