Risques d’engelure chez les enfants

Par Sandra Trudeau
Intervenante Famille/enfance

Les doigts et les orteils qui élancent, les joues, le nez et les oreilles qui tournent au rouge vif sont les premiers signes indiquant qu’une engelure se prépare et qu’il est temps de rentrer au chaud.

Les jeunes enfants sont plus susceptibles de souffrir d’engelures que les adultes. Les morsures du vent sont particulièrement dangereuses. Ayant une plus grande surface corporelle en proportion de leur poids que les adultes, les enfants perdent plus rapidement de la chaleur par la peau. De plus, ils ne sont pas encore suffisamment matures pour juger des symptômes avant-coureurs alors qu’ils s’amusent follement dans la neige. C’est pourquoi les parents doivent être vigilants et surveiller de près les joues rouges, les oreilles et le nez de leurs enfants quand le mercure descend sous les -20 degrés Celsius.

Les engelures surviennent surtout aux extrémités du corps, comme les doigts, les pieds, le nez, les oreilles et les joues, où la circulation sanguine est moins efficace. Dans un premier temps, la peau est rouge, elle picote, brûle et devient graduellement engourdie. Ensuite apparaissent des zones marbrées, voire blafardes, qui, à mesure que le temps passe, deviennent insensibles. Comme une brûlure, une engelure sérieuse peut provoquer, en phase tardive, de l’enflure et des ampoules.

Quand la peau devient blanche ou si l’enfant se plaint de douleurs aux oreilles, aux joues ou au nez, il faut rapidement rentrer se réchauffer, quitte à retourner à l’extérieur plus tard. On recommande de réchauffer la peau gelée lentement, idéalement avec la chaleur corporelle, en apposant par exemple les parties gelées sur les régions du corps les plus chaudes, comme les mains, si elles sont chaudes, l’estomac, les aisselles ou l’entrecuisse. Le réchauffement doit être doux et progressif. Un réchauffement trop brusque risque d’endommager les tissus.

Il ne faut surtout pas frotter, frictionner ou faire des massages violents. On a parfois tendance à frotter les engelures dans le but de les réchauffer. Il faut éviter de telles manipulations.  Lorsque les tissus gèlent, des cristaux de glace se forment entre les cellulesIl faut laisser fondre ces cristaux de glace de façon passive sans appliquer trop de pression. Car en frottant la peau, les cristaux risquent d’endommager les tissus mous de soutien. Si vous vous réchauffez près d’un feu de bois, évitez de trop vous en approcher pour ne pas vous brûler. Quand les engelures sont avancées, il y a inhibition de la sensation, la personne pourra alors ne pas percevoir la chaleur.

Si au bout de 30 minutes de réchauffement la peau semble vouloir noircir, il faudra se rendre à l’urgence ou consulter immédiatement un médecin, car il pourrait y avoir une perte de tissu.