L’importance du jeu chez l’enfant

« La Convention internationale relative aux droits de l’enfant comporte 54 articles. L’un d’entre eux, le 31, est devenu au fil du temps « l’article oublié ». Cette disposition concerne le jeu. « Les États parties reconnaissent à l’enfant le droit au repos et aux loisirs, de se livrer au jeu et à des activités récréatives propres à son âge et de participer librement à la vie culturelle et artistique » (Lambert-Chan, 2014).

Mais le jeu est-il vraiment important pour les enfants ? Eh bien oui!

Le jeu est fondamental pour le bien-être et le développement de tous les enfants. En jouant, ils développeront plusieurs de leurs habiletés. Ils réfléchiront, résoudront des problèmes, s’exprimeront, bougeront, coopèreront et feront appel à leurs impressions et exerceront leur conscience morale.

De plus, plusieurs dimensions du développement sont touchées par le jeu et elles sont toutes aussi importantes les unes que les autres :

Dimensions physiques ou motrices :

D’abord, les habiletés que développent les enfants entre 2 et 8 ans leur feront vivre de belles réussites qui les motiveront, en grandissant, à faire de l’activité physique. Ainsi, en éprouvant du plaisir à bouger grâce au jeu, les enfants maintiendront probablement cette habitude et poursuivront une vie saine et active tout au long de leur vie d’adulte. Le bien-être physique qui ressortira des activités ou des jeux des enfants se reflètera entre autres par l’amélioration de leur densité osseuse, par une endurance cardiovasculaire plus grande, par une meilleure condition physique générale et par la prévention de nombreuses maladies comme le diabète, le cancer, l’obésité, etc.

Dimension cognitive :

Durant l’enfance, le cerveau des enfants se développe encore. En plus d’être plus confortables avec leur environnement, les enfants développeront leur créativité, leurs capacités d’apprentissage en lecture, écriture et mathématiques ainsi que leurs capacités d’analyse, de réflexion et de prise de décisions. Ils seront aussi en mesure de résoudre certains problèmes avec beaucoup plus d’aisance.

Dimension socio affective :

Le fait de jouer en groupe permettra aux enfants de créer des relations avec leurs pairs et de prendre plaisir à vivre en groupe. Ils apprendront à socialiser, à partager et à respecter les consignes et les règles de vie en société.

Dimension langagière :

Enfin, tout au long de leur développement, les enfants développeront leur vocabulaire. Ainsi, à l’âge de 6 ans, leur vocabulaire sera composé d’environ 14 000 mots. En pratiquant des activités de groupe, ils amélioreront leurs interactions et seront plus capables de bien communiquer leurs idées, pensées et émotions.

En terminant, il est essentiel de se souvenir que le jeu a comme principal but d’être amusant et de procurer du plaisir. Il permet aux enfants d’évacuer leur stress et leurs frustrations. Alors, n’oubliez pas : laisser avant tout la chance à vos enfants d’être des enfants…