les courges d’hiver

À l’automne, certains recherchent tout de suite à se mettre au chaud en sortant leurs petites laines ou en sirotant un bon chai latte à la citrouille. Avec l’arrivée des journées plus froides, d’autres sont en quête de bouffe réconfortante, et c’est ainsi que les courges d’hiver entrent en jeu !

Les courges sont le fruit d’une plante qui ressemble à celles du melon et du concombre. Pour bien les distinguer, il faut d’abord savoir qu’elles se classent en deux grandes familles : les courges d’été et celles d’hiver. Parmi la très grande variété de courges d’hiver qui existe, certaines bien connues sont la citrouille, la courge buttercup, la courge spaghetti et la courge musquée. On reconnaît les courges d’hiver grâce à leur pelure plus robuste que celles d’été, laquelle recouvre une chair orangée, plus ou moins foncée selon les types.

Cette chair orangée offre une quantité intéressante de nutriments. En effet, les courges renferment en moyenne presque autant de vitamine A que les carottes et sont une bonne source de minéraux comme le potassium et le cuivre. La valeur nutritive des courges d’hiver diffère légèrement de la valeur nutritive des courges d’été: celles d’hiver contiennent une plus grande quantité de glucides que celles d’été, d’où leur goût légèrement plus riche et sucré. Le tableau ci-dessuscompare les valeurs nutritives des deux familles de courges pour 100 g de chair cuite.

Cueillette

Contrairement aux courges estivales, les courges d’hiver sont cueillies lorsqu’elles ont atteint leur pleine maturité. Ainsi, leur période de récolte a lieu plus tard, soit de la fin de l’été à la mi-automne.  Les courges d’hiver sont en vente au Québec du mois de septembre à novembre. À cette période, l’offre de courges locales est abondante donc moins coûteuses: les prix varient entre 1,50$ et 7,00$ l’unité en épicerie.

Conservation:

Grâce à leur peau épaisse et solide, les courges d’hivers peuvent se conserver jusqu’à 6 mois dans un endroit frais, moyennement humide et à l’abri de la lumière. Voilà une raison de plus pour s’en approvisionner dès maintenant et en garder en réserve pour les mois d’hiver !

Utilisations:

Faibles en matières grasses et en protéines, les courges d’hiver se révèlent être ainsi des légumes d’accompagnement parfaits pour un repas déjà riche en protéines. Aliments polyvalents, les courges peuvent remplacer certains ingrédients dans des recettes de pâtisserie pour diminuer la quantité de sucre dans ces dernières, ou encore dans les soupes et les potages, où elles se marient bien aux autres légumes pour donner un goût velouté et doux en bouche.

Voici une recette à essayer :

Mini-gratin de courge spaghetti aux champignons

Cuisson : 35 minutes

4 portions

Ingrédients

1 petite courge spaghetti
500 ml (2 tasses) de sauce marinara
30 ml (2 c. à soupe) de basilic frais émincé
30 ml (2 c. à soupe) de ciboulette fraîche hachée
8 champignons émincés
375 ml (1 1/2 tasse) de cheddar râpé

Préparation

Préchauffer le four à 180 °C (350 °F).

Couper la courge en deux sur la longueur et retirer les graines à l’aide d’une cuillère.

Déposer les moitiés de courge sur une plaque de cuisson, côté chair dessus. Badigeonner la chair d’huile d’olive et cuire au four 40 minutes.

À l’aide d’une fourchette, gratter l’intérieur de la courge. Si les filaments se détachent aisément, la courge est cuite. Ne pas trop cuire, car la chair se gorgera d’eau et deviendra de la purée.

Préchauffer le four à 205 °C (400 °F).

Mélanger la sauce avec les fines herbes.

Répartir la chair de la courge dans quatre ramequins beurrés. Garnir chaque portion de champignons, de sauce et de fromage. Cuire au four 20 minutes.

Source : https://lefeuillete.com/2016/10/26/zoom-sur-les-courges-dhiver/

http://www.pratico-pratiques.com/cuisine-et-nutrition/recettes/courge-spaghetti-gratinee-aux-haricots-rouges/