LES 12 JOURS D’ACTION POUR L’ÉLIMINATION DES VIOLENCES ENVERS LES FEMMES

Depuis quelques années, cette campagne se déroule partout au Québec du 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, au 6 décembre, Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Partout à travers le Québec, des groupes interpellent de diverses façons la société québécoise pour dénoncer les entraves à l’élimination de cette violence.

Cette année, cinq violences particulièrement invisibilisées ou banalisées sont mises de l’avant pour sensibiliser la population :

LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES RACISÉES : Lorsqu’il est question des femmes racisées, c’est toujours pour parler des violences et des pressions qu’elles subiraient de la part de leurs familles. Il est temps de visibiliser que les agressions racistes sont aussi une violence faite aux femmes !

LA RÉGULARISATION DES FEMMES SANS STATUTS : Les femmes vivant sans statuts au Canada sont dans une grande précarité. Elles nous appellent à soutenir leur demande pour une vie dans la dignité et pour un statut maintenant.

LES VIOLENCES COLONIALES VÉCUES PAR LES FEMMES AUTOCHTONES : Les femmes autochtones ont pris la parole pour dénoncer les violences qu’elles subissent à Val d’Or mais aussi à travers tout le Québec.

LES VIOLENCES VÉCUES PAR LES FEMMES ITINÉRANTES : Les femmes itinérantes, pour éviter les violences de la rue, se déplacent de logements en maisons d’hébergement. Dans un contexte de pénurie de logements abordables, elles sont particulièrement vulnérables aux violences sexuelles de la part de propriétaires.

LES VIOLENCES SEXUELLES : Les femmes subissent toujours des violences sexuelles parce qu’elles sont des femmes, surtout lorsqu’elles vivent plusieurs oppressions.

Quelques ressources de la région pour femmes :

CALACS  Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel

Le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) Châteauguay est un organisme communautaire autonome, fondé en 1979 qui travaille à la dénonciation de la violence sexuelle et poursuit sans relâche son travail pour assurer un soutien adéquat aux adolescentes (12 ans et plus) et aux femmes agressées sexuellement.

Les services sont gratuits, bilingues et confidentiels et sont offerts aux adolescentes de 12 ans et plus et aux femmes adultes ayant vécu une agression à caractère sexuel, et ce, que l’agression soit récente ou passée.

Les services :

Soutien téléphonique

Rencontre individuelle

Groupe de soutien

Rencontre de soutien à l’entourage

Accompagnement médical (trousse médico-légale), judiciaire, etc.

CALACS Châteauguay

450-699-8258 du lundi au vendredi de 9h à 17h.

http://calacs-chateauguay.ca/

 

LA RE-SOURCE DE CHÂTEAUGUAY

La Re-Source est une maison d’aide et d’hébergement pour femmes et enfants victimes de violence conjugale. Organisme communautaire autonome à but non lucratif, il offre un refuge sécuritaire et confidentiel aux femmes qui font appel à leurs services. Les intervenantes travaillent avec les femmes et les enfants à briser le cycle de la violence et à reprendre du pouvoir sur leur vie à travers différents services.

http://www.lare-source.org

Téléphone : 450-699-0908   Sans-frais : 1-877-699-1988

Lignes d’écoutes

Ligne provinciale 24/7 pour victimes d’agression sexuelle : 1-888-933-9007

SOS violence conjugale,  24 heures sur 24 / 7 jours sur 7 :    1 800 363-9010