L’argent de poche : à quel âge et quel montant ?

Vous vous demandez s’il serait le temps que vous commenciez à donner de l’argent de poche à votre enfant ? Vous vous questionnez à savoir si votre enfant est trop jeune pour cela ?

 Rien ne prouve qu’un enfant qui reçoit de l’argent de poche est plus épanoui qu’un autre. Le choix de donner ou non de l’argent de poche à votre enfant dépend de vos valeurs personnelles, de votre vision de l’autonomie et bien entendu de vos moyens financiers.

Pour certains parents, il est préférable de ne pas déterminer de montants fixes et de répondre aux besoins de leurs enfants en leur offrant des gâteries à l’occasion. Tandis que d’autres donneront un montant prédéterminé en  fonction des tâches ou services qu’ils ont accomplis au courant des jours ou des semaines précédentes.

Le fait de recevoir régulièrement de l’argent et de disposer de cette allocation permettra à l’enfant de prendre conscience de la valeur de l’argent. Surtout si ce montant est gagné en échange de travail et d’efforts.

Avant de prendre une décision, posez-vous certaines questions : Qu’attendez-vous de votre enfant exactement ? Quel est votre objectif ? Quelle valeur voulez-vous lui transmettre ?

 Si votre objectif est de lui enseigner la valeur de l’argent, en gérant son budget votre enfant en prendra conscience lorsqu’il aura économisé durant plusieurs semaines pour s’acheter le jouet tant convoité. Il comprendra ensuite que, quand vous lui affirmez ne plus avoir d’argent pour certaines dépenses, c’est peut-être vrai ! Il pourra aussi apprendre à gérer son argent dans le temps en équilibrant ses dépenses afin de ne pas se retrouver sans le sou.

De plus, en disposant d’une certaine somme d’argent, votre enfant développera son autonomie en décidant de la façon dont il la dépense. Vous pourriez profitez de cette expérience pour le sensibiliser aux publicités et l’aider à distinguer ses désirs de ses besoins. Ces discussions lui seront très profitables pour son avenir. Vous pourriez aussi lui offrir de déposer une partie de ses allocations dans un compte bancaire afin qu’il réalise un peu d’économie en vue d’un plus gros achat.

Voici quelques trucs pour vous aider à déterminer le montant d’allocation à offrir à votre enfant selon son âge :

 « 6 ans et moins :

Un enfant qui ne sait pas bien compter (6 ans et moins) n’a pas besoin d’argent régulièrement. Vous pouvez lui donner une pièce de 1 ou 2 $ à l’occasion qu’il mettra dans sa tirelire, ou vous l’accompagnerez directement au dépanneur pour qu’il s’achète une crème glacée.

Entre 6 et 10 ans :

Votre enfant est encore très jeune et ne réclame pas beaucoup de choses. Vous pourriez lui offrir de 3 à 5 $ par semaine, et l’encourager à épargner pour quelque chose qu’il souhaite vraiment. Il sera fier de payer par lui-même son nouveau jouet ou d’offrir un cadeau pour la fête de son meilleur ami (même si ça vient du magasin à 1 $).

Entre 10 et 12 ans :

Tout dépend ici du caractère de votre jeune. Certains se contenteront encore de leur 5 $ sans rechigner, particulièrement ceux qui ne connaissent aucune dépense supplémentaire. Dans tous les cas, il est possible d’augmenter graduellement l’allocation à chaque anniversaire, en fonction de vos moyens. Le jeune sera fier de voir que vous êtes conscient qu’il « grandit », même s’il n’a pas réellement besoin de plus d’argent.

Entre 12 et 15 ans :

Les choses se corsent! En effet, dès les débuts de l’adolescence, vous remarquerez que votre jeune souhaite être plus autonome. […] Vous devrez donc poser des balises claires avec votre enfant et élaborer ensemble un budget réaliste qui prend en compte vos revenus et ses besoins réels.

Par exemple, s’il réclame de l’argent pour manger chaque midi au casse-croute du coin avec ses amis, accordez-le lui une fois de temps en temps, mais expliquez-lui que même vous, vous apportez votre lunch au bureau et qu’il n’y a donc aucune raison qu’il soit traité différemment! Si vous vous assoyez ensemble et mettez par écrit le prix de chaque chose et la fréquence à laquelle il les réclame, votre jeune devrait comprendre… Et si elle ou il n’y parvient pas, n’ayez pas peur de « tenir votre bout ». Après tout, vous êtes le parent responsable (on espère) et il n’est pas question de prendre du retard dans le paiement de votre loyer parce que votre enfant désire une paire de bottes à 300 $, comme la voisine! »

 Le montant que vous accordez à votre enfant n’est pas suffisant selon lui ? Encouragez-le à gagner de l’argent en rendant des petits services dans le voisinage (désherber les plates-bandes de la voisine, ramasser les feuilles mortes ou déneiger l’entrée d’un voisin âgé, promener le chien de grand-maman, etc.).

N’oubliez pas que vous êtes un modèle pour votre enfant. Ainsi, si vous-même avez de la difficulté à gérer votre budget, il y a de fortes chances que cela soit difficile pour votre jeune. Profitez donc de l’occasion de lui inculquer la valeur de l’argent pour revoir vos propres méthodes de gestion !

 Canal vie. 2015. In Famille : Article : Éducation et comportement : L’argent de poche : oui ou non ! En ligne : http://www.canalvie.com/famille/education-et-comportement/articles-education-et-comportement/l-argent-de-poche-oui-ou-non-1.1040275.